Projets Maisons privées M05 [Réhabilitat°]

M05 [Réhabilitat°]

Défiler vers le bas

Bas

Une rénovation complète

Un couple vivant en appartement à Paris avec quatre enfants a acquis la villa avec le projet d’en faire une seconde maison familiale. Comme nombre de ces villas balnéaires, la maison a souffert d’un manque d’occupation régulière, d’humidité, d’obscurité. Une rénovation majeure s’impose : seule la pierre, traitée contre la mérule, est conservée. Tout l’intérieur est refait, en fonction du mode de vie de la famille et de l’histoire du lieu retrouvée dans les archives, les cartes postales et les livres. L’intervention inclut la réfection du jardin et de ses petites dépendances jusqu’au choix des meubles et de la décoration intérieure. Une mission globale d’accompagnement.

L’élégance retrouvée
Dinard est connue pour ses villas balnéaires, construites entre 1870 et 1914 et classées. L’une d’elles, la villa L’hirondelles, donne sur la baie du Prieuré. Rénovée du sous-sol aux combles, elle retrouve tout d’abord la santé – la maison avait grandement souffert du passage des années – puis une beauté soulignée par un agencement intérieur contemporain, aux lignes simples et soignées.

Assainir la structure

Une dalle est coulée au rez-de-chaussée pour isoler la maison par le sol. Cette assise en béton solidifie la maison et permet d’installer au sous-sol une salle de jeux, un billard, un bar, une cave à vins, et de réhabiliter d’anciens tunnels menant des caves au jardin. Une dalle est également coulée au premier étage. Déposés, rénovés, les anciens parquets bois sont remis en place. Les murs et la charpente restaurée sont isolés par l’intérieur, la toiture refaite à neuf, les bow-windows redessinés.

Retrouver l’esprit du lieu

Des carreaux de ciment en damier rouge et noir sur le sol de l’entrée, de petits carreaux de pâte de verre en damier gris clair et foncé au sol de la cuisine reprennent les carrelages décoratifs qui caractérisaient ces maisons. Un meuble bibliothèque sépare l’entrée de la cuisine, avec rangements de chaque côté. Un écran escamotable descend du plafond du salon, à côté de rayonnages de grande portée aux profils amincis pour visuellement les alléger. Le choix des luminaires, mobiliers, tissus, est accompagné par l’agence. À l’étage, deux dressings séparent la chambre parentale de la salle de bains d’un style XIXe revisité façon bains de mer, tout comme le dernier étage, sous combles, dédié aux enfants : volumes apparents, planchers peints, chambres et petits coins secrets traités en cabines de bord de plage…

Dessiner le jardin comme un écrin

Une annexe de brique et métal créée de toutes pièces, avec petite verrière et œil de bœuf, abrite buanderie, laverie, chaufferie et un logement de gouvernante. L’abri de jardin retrouve une corniche ornementée. L’architecture des petites dépendances crédibilise l’ensemble, entouré d’un jardin entièrement redessiné (murets, dallages, cheminements raccordés à la rue…) dans un style délié accordé à l’esprit bord de mer.

Études : 12 mois – Chantier 18 mois
Coût : N.C.

Remonter en haut

Remonter en haut